Politique

Législatives dans les Hauts-de-France Les candidats communistes tiennent leur place au sein du Nouveau Front populaire

par Alain Etienne

Tour d’horizon des circonscriptions de la région Hauts-de-France à une semaine du premier tour des élections législatives. Les candidats investis par le Nouveau Front populaire sont inflexibles devant l’extrême droite et prêts, le cas échéant, à reconquérir les territoires perdus. Parmi eux, six communistes tiennent bon la barre.

7ème circonscription de l’Oise Loïc Pen confiant dans la bataille

par Philippe Allienne

Investi dans la 7ème circonscription de l’Oise par le Nouveau Front populaire, l’urgentiste Loïc Pen se lance à nouveau dans la bataille des législatives. Le conseiller régional communiste repart avec le même binôme, Mirjana Jakovljevic, ex PS et maire adjointe de Liancourt. Il affronte sept candidats, dont le député sortant LR Maxime Minot et un candidat RN, David Magnier, aux aguets.

Hénin-Beaumont De la prison avec sursis et une amende requises contre Steeve Briois

par David Noël

C’est une petite phrase qui n’est pas passée inaperçue… Dans le « Petit guide pratique de l’élu municipal Front national » publié en 2014 pour les élections municipales. L’association La Maison des Potes a porté plainte dès 2014 contre les responsables de la publication pour provocation à la discrimination, mais tous trois ont été protégés par leur immunité parlementaire de député européen.

Élections législatives Des catholiques prennent position

par David Noël

L’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale et la perspective d’une victoire du Rassemblement national secouent l’Église catholique. Depuis la fin du XIXe siècle, les catholiques votent traditionnellement à droite, même si une minorité de catholiques progressistes vote aussi à gauche. Les régions où l’influence de l’Église catholique est la plus forte, comme l’Ouest de la France ont longtemps été les plus rétives à l’extrême droite.

Dissolution Les obédiences maçonniques inquiètes

par David Noël

L’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale au soir du 9 juin a suscité les réactions inquiètes des principales obédiences maçonniques libérales françaises qui s’étaient déjà exprimées au cours de la campagne européenne en publiant une déclaration s’alarmant « de la montée de la xénophobie, du racisme et de l’antisémitisme de plus en plus ouvertement assumés » et rappelant l’engagement des francs-maçons « pour la défense d’une société solidaire, humaniste et fraternelle ».

Législatives 2024 La gauche construit un Front populaire contre la division de la nation

par Esteban Evrard

« Quand les blés sont sous la grêle / Fou qui fait le délicat ». C’est sur ces mots de l’écrivain communiste Louis Aragon que plusieurs dirigeants de gauche en appellent à faire front commun. En France, l’extrême droite, avec 36,93 % des suffrages, obtient un résultat sans précédent dans son histoire. À lui seul, le Rassemblement national arrive en tête dans tous les départements du pays, à l’exception de quatre.