Idées

Vous trouverez ici les chroniques et billets d’humeur.

Tribune 18 juin : une date à double facette

par Pierre Outteryck

18 juin… Pendant plus d’un siècle, ce fut l’anniversaire de Waterloo. « Waterloo, morne plaine… Merde » lança Cambronne, avant d’ajouter « La garde meurt, mais ne se rend pas… ». Ils attendaient en renfort le général français Grouchy, ce fut le prussien Blücher qui apporta la défaite de la grande armée. Waterloo, la fin de l’empire, de l’épopée napoléonienne et en fait de la Révolution française…

Dis qu’as-tu fait ? Ô mon pays, Ô mon pays !

Dépasse tes colères ! Et cesse de me traiter de vieux fou !

Dis qu’as-tu fait ce dimanche, toi que l’on méprise depuis des lustres,

Dis qu’as-tu fait de la mémoire d’tin nord, de tes ancêtres mineurs ou ouvrières textiles, et fiers (fières) d’en être !

Dis qu’as-tu fait ?

Tu me dis que tu en as marre qu’on te méprise, qu’on méprise les tiens et qu’il est temps que ceux-là (…)

La santé et l’extrême droite L’Europe est-elle en bonne santé ?

par Lydie Lymer

Lors d’une conférence sur l’extrême droite organisée le 31 mai à Rosporden par la Ligue des droits de l’Homme Quimperlé/Concarneau, Jean-Yves Queinnec, membre du Front National dès 1973 et candidat en 2017 aux législatives au sein du parti l’Union des patriotes, cofondé par Jean-Marie Le Pen, a quitté l’assemblée sur un salut nazi ponctué d’un « Heil Hitler ».

Édito Quand un scrutin européen ouvre une crise politique inédite en France

par Philippe Allienne

Sidérant et atterrant. Le dernier coup d’Emmanuel Macron prend tout le monde de court. Fort de la victoire écrasante de sa liste, Jordan Bardella appelle à la dissolution de l’Assemblée nationale. Quelques minutes plus tard, le président de la République lui donne satisfaction. Du jamais vu. C’est la première fois que l’on assiste à une dissolution suite à une élection européenne que l’on voulait penser si lointaine des préoccupations des citoyens.

Le billet de Benjamin Amar Macron joue à la roulette russe avec cinq balles dans le barillet !

par Benjamin Amar

Dimanche soir, c’est la stupeur et la rage qui nous ont étreint les entrailles. Pour faire oublier sa rouste électorale du 9 juin, Macron, dont la liste a fait moins de la moitié que celle du RN, a décidé de dissoudre l’Assemblée et de convoquer des élections législatives le 30 juin et le 7 juillet. C’est-à-dire dans à peine trois semaines, et alors que l’extrême droite atteint un niveau paroxystique.

Billet d’humeur À France-Inter on aime les thermidoriens

par Alcide Carton

Les journalistes de France-inter mettent au désespoir notre ami Jean-Clément Martin  ; lui qui a passé une moitié de sa vie d’historien à mettre bas les préjugés concernant la « guerre de Vendée » et l’autre à expliquer que le système de la terreur n’a jamais été à l’ordre du jour de la Convention ni dans les intentions de Robespierre, et qu’il est une invention thermidorienne postérieure à l’assassinat de Robespierre.