Liberté Actus
qrcode:https://liberte-actus.fr/264

Cet article est lisible à cette adresse sur le site Liberté Actus :

https://https://liberte-actus.fr/264

Flachez le qrcode suivant pour retrouver l'article en ligne

Igor Klyakhin/shutterstock
Hondschoote (Nord)

Les mardis du Lin

Accès libre
Mise à jour le 19 juin 2024
Temps de lecture : 3 minutes

Mot-clé

Agriculture

La France est l’un des pays les plus favorables à la production de fibres de lin avec plus de 80.000 hectares répartis essentiellement en Hauts-de-France et Haute-Normandie, où les sols et climat d’été, doux et humide, favorisent cette culture. À noter que les familles de nombreux producteurs normands sont originaires du Nord-Pas-de-Calais, qu’elles ont quitté à l’occasion de crises économiques pour implanter, ailleurs, la production du lin.

Le lin, une matière d’avenir

À elles seules, ces deux régions font de la France le premier producteur mondial de lin. On compte 6.500 liniculteurs en France pour produire annuellement 160.000 tonnes de lin. Une activité très localisée qui nécessite 1.200 emplois directs, essentiellement locaux, crées pour l’étape du teillage et du peignage du lin pour un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros.

Le caractère traditionnel de cette culture n’en fait pas une activité surannée. Le lin est un matériau d’avenir. Ses utilisations sont nombreuses :

  • Les longues fibres servent à fabriquer le ruban 100 % lin, exporté majoritairement vers les filatures asiatiques
  • Les fibres courtes, appelées étoupes, mélangées à d’autres fibres telles le coton, donnent naissance à des tissus d’aspect lin ou entrent dans la fabrication de textile non-tissé
  • Les parties dures servent à la fabrication de panneaux agglomérés
  • Les pailles mélangées améliorent la litière des chevaux
  • Les ultimes déchets sont utilisés pour fabriquer divers articles de jardinerie
  • Quant à l’huile de lin, outre ses utilisations traditionnelles, elle entre dans la composition de nouveaux plastiques utilisés pour l’automobile et l’aéronautique.

Des champs à la fabrication...

Dans les Hauts-de-France, l’Office de Tourisme organise la découverte de cette activité, chaque mardi dès 11 h jusqu’au 10 septembre. Le guide, Arnaud Van Robaeys a le plaisir de vous emmener à la découverte de la culture et de la transformation du lin.

Après un accueil au sein de la boutique touristique d’Hondschoote, il vous raconte l’histoire du lin avant que vous ne partiez ensemble en voiture (vos véhicules personnels) visiter un champ de lin. À Killem, vous découvrirez ensuite l’usine de production de fibre. Enfin de retour à Hondschoote, vous revivrez la manière ancestrale de travailler le lin grâce à une démonstration. La durée de la visite est d’1h30. La réservation se fait par ici → Les mardis du lin

Il vous en coûtera 7€ par personne, mais c’est gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.

La visite terminée, vous trouverez de quoi vous restaurer dans cette petite ville typique des Flandres françaises qui fut aussi un haut lieu de notre Histoire. La bataille d’Hondschoote opposa en effet les troupes de la toute jeune République française à celles de la Première Coalition le 8 septembre 1793 (22 fructidor de l’an I). La victoire des républicains contre une dizaine de royaumes européens permit à notre nation de s’installer durablement. Lieu symbolique de la bataille, le Moulin toujours visible à l’entrée du village.

Message d'abonnement

Ces articles peuvent vous intéresser :