qrcode:https://liberte-actus.fr/151

Cet article est lisible à cette adresse sur le site Liberté Actus :

https://https://liberte-actus.fr/151

Flachez le qrcode suivant pour retrouver l'article en ligne

Entre chimie verte et souveraineté nationale

« Il faut sauver METEX »

Accès sur connexion
Mise à jour le 28 mai 2024
Temps de lecture : 3 minutes

Mots -clé

Industrie Luttes Manifestation

Le nom de METEX est sur de nombreuses lèvres ces dernières semaines. Le groupe français spécialisé, entre autres, dans la production d’acides aminés destinés à la nutrition animale est plongé dans des procédures de redressement judiciaire depuis le mois de mars dernier. Une situation loin d’être anecdotique puisque ce sont plusieurs centaines de salariés qui sont concernés, et que des savoirs-faire devenus uniques en Europe se trouvent en danger.

Un enjeu de souveraineté alimentaire

Ce groupe, finalement assez récent, dispose de deux entités industrielles uniques en leur genre. L’une, à Saint-Avold (Moselle), est la première usine européenne à produire de l’acide butyrique biosourcé. L’autre, à Amiens (Somme), est la dernière usine européenne à produire des acides tels que la lysine, par le biais de procédés de fermentation industrielle.

Si ces produits semblent éloignés du quotidien des Français, ils n’en demeurent pas moins…

Il vous reste tant à découvrir...

Pour lire la suite de cet article créez-vous gratuitement un compte sur Liberté Actus.

Déja abonné ?

Identifiez-vous

Message d'abonnement

Ces articles peuvent vous intéresser :

ARC Le plus grand verrier de France dans l’inconnue

Les revirements n’en finissent pas chez ARC. Le plus grand verrier français, basé dans le Pas-de-Calais, enchaîne les difficultés financières depuis près de 10 ans. Entre flambées des prix du gaz et baisses des commandes, les quelque 4 500 salariés oscillent entre chômage partiel et virages stratégiques.